PORTRAIT DE MANAGER #3

BENOIST BALAY

Directeur des services économiques

Chambre de Métiers et de l'Artisanat de la Haute-Savoie


Nous avons envie faire ta connaissance ! Dis-nous qui tu es, en quelques lignes !


Je suis Benoist. J’ai 32 ans. Je suis né et j’ai grandi au Mans dans la Sarthe. Je suis arrivé en Haute-Savoie en 2012 pour mon premier boulot, juste après l’obtention de mon Master en Intelligence Economique. A l’époque, j’avais fait le tour de la France pour passer des entretiens de première embauche. Je me souviens encore de mon passage à Annecy. J’avais réservé une nuit à l’auberge de jeunesse situé au bord du lac d’Annecy… Il y avait un parfum d’été indien ! Le courant était très bien passé avec ma manager de l’époque. Je n’ai pas hésité longtemps pour prendre le poste.

Le passage devait être bref et puis 8 ans après, me voilà bien installé avec des opportunités professionnelles qui m’ont rapidement amené à évoluer vers de la gestion de projet et du management.

Passionné de cuisine, je peux passer des journées entières derrière les fourneaux sans m’arrêter… Si possible avec de la musique sur les oreilles. Sportif, j’essaye de bouger le plus possible. Une grave blessure à la jambe m’empêche d’en faire autant que je le souhaiterais. Papa d’une fille de bientôt 3 ans, je fais en sorte d’en profiter un maximum. C’est le plus important.


Petit portait chinois :


  • Si tu étais un animal ? Je viens de faire le premier test venu sur Internet. Résultat : un chien

  • Un plat ? Un plat en sauce. Un plat qui mijote. Généreux et convivial. Attention, en respectant les saisons et le local !

  • Une couleur ? Le vert.

  • Une citation inspirante ? " Voir plus loin pour voir autrement ". Ça vient de mon père. A contrecourant de la « dictature » du court-terme à laquelle nous sommes trop souvent confrontés, notamment dans le monde professionnel. Prendre le temps, c’est souvent utile pour en gagner.


Quel est ton poste actuel, la taille de ton équipe, ton secteur d’activité ?


Je suis directeur des services économiques de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Haute-Savoie depuis 2019. Je coordonne les actions d’accompagnement des porteurs de projet, des entreprises artisanales et des territoires. Le champ d’actions de mes équipes est vaste : création/reprise d’entreprise, transition numérique et environnementale, export, veille économique, ressources humaines, transmission…

L’équipe est composée de 22 agents.


Qu’est-ce que tu aimes dans cette mission de management ?

Mettre les collègues dans les meilleures dispositions pour qu’ils puissent s’impliquer et s’épanouir au quotidien. Nous passons trop de temps au travail pour se permettre de ne pas s’y sentir bien.

Insuffler une dynamique et donner du sens à nos actions. C’est une part importante dans la réalisation de nos objectifs communs.

Implication + sens = c’est déjà une bonne partie du chemin.

Je prends également beaucoup de plaisir à travailler avec des personnalités et générations différentes. Cela implique un management situationnel qui est extrêmement enrichissant au quotidien.


Qu’est-ce que tu aimes moins ?

Il faut l’avouer. On se sent parfois seul. Entre les directives venues d’en haut et les confrontations (inhérentes au poste) avec ses équipes.


Quel est ta principale fierté en ce moment en tant que manager ?

En prenant ce nouveau poste je récupérais une situation interne compliquée. Des services laissés sans responsable, des collègues peu soutenus voire totalement mis à l’écart et globalement un climat social tendu. Bien évidemment, ce contexte avait un impact direct sur le développement des actions opérationnelles sur le terrain. L’image de notre structure auprès de l’écosystème et des partenaires était fortement dégradée. Aujourd’hui, tout est loin d’être parfait mais j’ose penser que ça avance globalement dans le bon sens. Ça se voit dans nos résultats et surtout dans le regard de mes collègues. En tous cas, j’y met toute mon énergie.


Quelle est ta principale difficulté actuellement ?

Je suis encore en plein apprentissage sur le positionnement à avoir en tant que manager. J’ai travaillé plus particulièrement sur deux axes cette année :

§ Garder de la proximité auprès d’une équipe d’une équipe élargie.

§ Trouver la bonne posture avec les équipes entre accessibilité et fermeté.


Un outil de management ou une bonne pratique que tu fais avec ton équipe et qui fonctionne particulièrement bien ?

J’avoue, je ne suis pas très innovant sur mes pratiques de management. Je n’ai pas de « truc spécial ».

Par contre, l’outil essentiel d’un bon manager : la délégation. Surtout quand on travaille avec une équipe élargie sur des thématiques aussi diverses que complexes. Apprendre avec humilité qu’on ne peut pas tout faire.


Selon toi, quelle est LA qualité sans laquelle un manager ne peut pas remplir sa mission ?

Être positif. Comment motiver/encourager/soutenir/aider sans être positif ?


Un mot de conclusion ?

Venant des métiers de la veille, je fais beaucoup de benchmark. S’inspirer de ce qui se fait de mieux. Analyser les retours d’expérience. Un outil à ne surtout pas négliger dans la mise en place d’actions et de stratégies.

Pour construire ma posture de manager, je fais de même. Je m’appuie sur ce que j’ai pu vivre avec les managers et responsables avec qui j’ai eu la chance de travailler.

Tu vois où je veux en venir Caroline 😉.