PORTAIT DE MANAGER #1

Valérie QUILLET

Responsable des sinistres corporels

Groupama Loire Bretagne





Nous avons envie de faire ta connaissance !


Parisienne de naissance, je suis devenue nantaise par choix professionnel.

J’ai 49 ans, je suis maman de 2 grands enfants.

Juriste de formation, je m’orientais vers la profession de notaire. J’ai dévié mon parcours pour m’orienter vers le monde de l’assurance.

Je suis passionnée par la décoration, les voyage et les plantes succulentes.


Ton portrait chinois :


  • Si tu étais un animal : un zèbre (avec la possibilité de pouvoir parfois changer le sens de mes rayures !)

  • Un plat : une recette à base de poisson

  • Une couleur : le bleu, couleur qui symbolise l’été, ma saison préférée

  • Une citation : « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » proverbe africain. Et pour être plus mathématique, j’aime bien aussi la formule : 1+1=3 !


Quel est ton poste actuel, la taille de ton équipe, ton secteur d’activité ?


Je travaille depuis 26 ans dans une mutuelle d’assurances. Je suis responsable d’un service composé de 42 personnes en charge d’indemniser les accidents routiers et de la vie quotidienne. Je suis sur ce poste depuis 11 ans déjà !


Qu’est-ce que tu aimes dans cette mission de management ?


Ce qui m’anime au quotidien et depuis que je suis manager, c’est cette envie «d’embarquer» avec moi des personnes dans des projets, de les faire grandir, de les rendre autonomes.


Et ce que tu aimes moins ?


Le suivi de l’activité par les chiffres ! J’ai parfaitement conscience de l’importance des indicateurs de suivi tant sur le quanti que le quali, mais je suis une littéraire qui aime davantage l’humain que les tableaux Excel !

Quel est ta principale fierté en ce moment en tant que manager ?


D’avoir vécu la période de confinement avec mes équipes et de vivre encore aujourd’hui une période inédite.

Le 17 mars, la vie de chacun a basculé. Il a fallu gérer la situation avec beaucoup de réactivité, s’adapter, être à l’écoute. Il m’a fallu aussi me réinventer, revoir mes schémas d’organisation traditionnels et oser !

J’ai vécu cette période comme une véritable chance de pouvoir sortir de ma zone de confort. J’ai aussi pu tester ma capacité à gérer une charge de travail plus importante et à m’adapter face à l’incertitude et l’inconnu.

La « vie normale » n’est pas encore revenue et l’adaptation au quotidien est toujours de mise.

Quelle est ta principale difficulté actuellement ?


Le manque de temps ! La période que nous traversons me demande de modifier la planification de mes réunions, à revoir mes objectifs, à me fixer d’autres priorités. Il faut savoir faire des choix et comme « choisir c’est renoncer » il faut aussi l’accepter !


Un outil de management / une bonne pratique que tu fais avec ton équipe et qui fonctionne particulièrement bien ?


Pendant le confinement et aujourd’hui encore, où le travail mobile est mis en place 2 jours/semaine dans mon entreprise, j’ai dû adapter mon management avec comme priorité de garder le lien avec mes équipes.

Je souhaitais que l’esprit d’équipe et la cohésion du service restent intacte malgré la distance.

Avec mon équipe managériale, nous avons revu le contenu et la fréquence de nos rituels managériaux car nos réunions avaient lieu par skype et sans la vidéo. Nous avons beaucoup partagé nos écrans et utiliser le tableau blanc que nous permet cet outil pour libérer l’expression.

J’ai également animé plusieurs scrum meeting , un outil d’animation sur 3 questions ciblées que l’on peut adapter selon les thématiques que l’on souhaite aborder.

En parallèle, nous avons créé des groupes Whatsapp pour la convivialité et avons mis en place des jeux ( concours de dessins pour les enfants, portrait chinois, partage de recettes de cuisine….) pour garder le lien entre nous sous un aspect plus ludique.


Selon toi, quelle est LA qualité sans laquelle un manager ne peut pas remplir sa mission ?


La qualité première pour un manager est sa capacité d’adaptation; qualité d’autant plus importante dans le monde VUCA* dans lequel nous vivons depuis plusieurs mois.

Dans ce monde qui bouge constamment, un manager doit oser, se réinventer, savoir prendre des décisions dans l’urgence, savoir déléguer. Il doit aussi être responsable de sa mission.


*VUCA : Volatility, Uncertainty, Complexity et Ambiguity ou en français : volatilité, incertitude, complexité et ambiguïté


Un mot de conclusion ?


Le management d’hier n’existe plus, nous vivons une vraie mutation. Le covid a accéléré le télétravail.

Le manager devra s’adapter et savoir se réinventer. Une véritable opportunité et une belle aventure en perspective !