Ne pas attendre de ne plus avoir peur

Mis à jour : 22 mai 2018

Voilà, l'aventure commence ici.

Mon aventure, celle d'Amaclé, celle de mon projet d'entrepreneure.


Plus de 3 ans qu'elle vibre au fond de moi. Cette envie de me lancer, de faire ce pour quoi je suis faite : accompagner les personnes, les managers, les femmes, les dirigeants, les entreprises... à construire leur projets, à dévoiler leurs talents, à trouver leurs solutions.


Utiliser mes propres talents, ceux que j'ai découvert comme une révélation lorsque je me suis formée au coaching il y a maintenant 5 ans. Cette capacité à écouter, mais surtout à entendre, bien au delà des mots parfois... cette intuition puissante, cette empathie naturelle.

Mettre en pratique ce que j'ai appris, ma boite à outils, ma posture de coach, mais surtout devenir qui je suis....

Sortir de ma zone de confort, prendre le risque d’être moins en sécurité, plus fragile, mais certainement plus heureuse, plus alignée !

Quitter un job que j'ai tant aimé, celui de manager; le quitter pour partager tout ce j'ai appris pendant ces 17 années d’expériences.


3 ans c'est long, mais c'est le temps qu'il m'a fallu pour réfléchir, mûrir, être sure.


Ca a été long, c'est vrai. Mais je ne suis pas seule.

J'ai 3 enfants, dont une petite dernière qui est née pendant ces 3 années, et un mari, entrepreneur lui aussi.

Je devais respecter mon écologie, si précieuse en coaching, c'est à dire être certaine que ma propre envie, mon projet, seraient respectueux.. de moi-même en premier lieu, mais aussi des gens qui comptent pour moi.


Aujourd’hui c'est le bon moment.

Comment je le sais ?

Je ne le sais pas réellement. Je le sens.


La peur est là pourtant. J'ai longtemps pensé que le jour où ce serait le moment, je n'aurai plus peur.

Je me trompais. J'ai encore peur.

Mais justement cette peur, comme toute nos émotions, me sert bien plus qu'elle ne me dessert. A être en éveil, à être vigilante, à ne pas faire n'importe quoi, à mettre toute les chances de mon coté....

A travailler plus. Mais certainement pas à renoncer.


Je saute. J'y vais.

Ma peur me permettra de sauter encore plus loin.




0 commentaire